Nos tutelles

CNRS Dauphine PSL *

Rechercher





Accueil > PRODUCTIONS SCIENTIFIQUES > Autres > Documents

A propos des relations entre culture et gestion - Une illustration opérationnelle : Gestion par produit, gestion par processus (Claude-Jérôme MAESTRE)

publié le

L’évolution des sociétés industrielles et de leur rapport à l’économie depuis le début des années 70 a vu, avec une rapide évolution culturelle, une émergence des relations entre culture et gestion, relations dont les enjeux sont encore très mal perçus.

Les définitions actuelles de la culture et de la gestion étant marquées par un contexte culturel contesté dans l’efficacité et l’efficience de ses expressions gestionnaires, l’émergence de la conscience des relations entre ces deux termes constitue une opportunité pour les redéfinir.

Il paraît alors judicieux de tenter cette redéfinition de façon opérationnelle dans le fil de notre mouvance culturelle.

Cette dernière peut être saisie dans un glissement de la relation de l’homme Observateur- Acteur (O-A) avec le réel, glissement exprimé dans le passage du paradigme du "réel isolable, entièrement connaissable et maîtrisable" vers celui du "réel définitivement inconnaissable à quelque observateur que ce soit, celui-ci ne pouvant en connaître que des éléments contingents au travers de l’expérience", glissement engendrant, avec un changement de point de vue, une évolution du statut de l’inconnu.

On découvre alors la place du "produit" observable dans les pratiques gestionnaires en place. A contrario, on découvre la place des "processus", donc des "relations", dans les pratiques qui paraissent émerger de la présente mouvance culturelle.

Les terrains actuellement touchés sont multiples et l’approche proposée permet de mettre en évidence la cohérence des nouveautés émergentes. Peut-être même cette approche permettrait-elle de préciser des stratégies installant cette évolution.

Au terme provisoire de ce parcours, on peut penser que l’humanisme européen, élément fort de l’identité de note continent, trouve davantage son expression gestionnaire dans la relation que dans le produit.

Puisse cette conscience s’affermir et se traduire dans les faits.